Le projet d'établissement

Aux Jardins d’Emile, nous avons choisi de nous appuyer principalement sur la pédagogie interactive. Elle s’appuie sur un principe essentiel : tout individu a un potentiel qui provient de lui-même (son identité, son patrimoine génétique, son individualité) et de ses interactions avec son environnement.

 

Ainsi, pour se développer, un enfant a besoin de prendre conscience de son potentiel et de rentrer en relation avec le monde qui l’entoure.

 

L’enfant a des compétences qui lui sont propres. Il nous tient à cœur de les reconnaître et de laisser chacun grandir à son rythme dans un environnement bienveillant et riche en interactions. 

 

  • Connaître l’enfant :

 

- Entretien avec la famille au début de l’accueil. Cela permet de découvrir l’enfant à travers le regard de ses premiers éducateurs : ses parents.

 

-  Observation fine au quotidien.

 

- Echanges entre professionnels, entre parents et professionnels et échanges avec l’enfant.
 

 

  • Reconnaître l’enfant :

 

-  Mise en place de la communication gestuelle, posture du professionnel et vocabulaire adapté (nous nous mettons à la hauteur de l’enfant, nous le regardons).

 

- Laisser le libre choix à l’enfant : dans l’alimentation, le sommeil, la participation ou non à un atelier…

 

- Verbalisation de ce qu’il se passe dans la crèche, et surtout sur ce qui concerne l’enfant (nous prévenons un enfant que nous nous apprêtons à le porter, changer sa couche…).

 

- Ecouter l’enfant pour accueillir ses émotions : un enfant ne pleure pas « pour rien », ou « n’agresse pas un autre enfant pour rien ». C’est une manière d’exprimer une émotion dont il a plus ou moins conscience.

  • Les ateliers
            

- Adaptés à leurs intérêts, à leurs envies, à ce que les professionnels observent.

 

- Adaptés aux compétences de chacun, accessibles de suite sans avoir besoin d’acquérir une nouvelle compétence pour participer.

 

- Variés, pour permettre le développement de tout leur potentiel : art plastique, motricité fine et manipulation, motricité globale, langage, compréhension et logique.

 

  • Les interactions qui permettent à l’enfant de se connaître lui-même, de respecter son propre rythme :

 

- Mise en mots et en signes de nos observations de l’état émotionnel de l’enfant, afin de l’aider à exprimer et comprendre ses émotions.

 

- Couchers et réveils qui respectent le rythme et les besoins de chacun.  

 

- Repas : chaque aliment est proposé, l’enfant est invité à le goûter, mais nous respectons son choix de manger ou non. Il apprend à connaître de nouvelles saveurs et à développer ses goûts, à reconnaître le sentiment de satiété. Le temps du repas est un temps de découvertes, de plaisir et non de contraintes.

Nous proposons ponctuellement un « self-service » pour les enfants qui se déplacent.

 

 

  • La communication gestuelle 
     

La communication gestuelle désigne l'utilisation des signes de la Langue des Signes Française (LS.F. utilisée pour les personnes sourdes) sans syntaxe ni grammaire. Cette proposition, assez récente dans le paysage de la petite enfance en France, a été impulsée par Nathanaëlle BOUHIER-CHARLES et Monica COMPANYS. 

Plus d'informations : http://www.signeavecmoi.com/doku.php

 

Signer... mais pourquoi ?

Les mots arrivent vers 18-24 mois environ. Les signes, eux, apparaissent dès 8 mois. Utiliser les signes permet à l'enfant de communiquer bien avant de pouvoir parler. L'enfant devient alors acteur de la communication : c'est lui qui dirige l'attention de l'adulte. Ainsi, une meilleure compréhension réduit le sentiment de frustration. 

C'est le concept « Signe Avec Moi » que Les Jardins d'Emile ont choisi. 

Notre but est d'accompagner la parole et non de la remplacer. Il s'agit de signer uniquement les mots-clés de la conversation, d'une comptine ou d'une chanson. Ce sont l'expression, les traits du visage qui donnent le plus d'indications sur le sens de ce que l'on signe. 

 

L'intégralité du projet d'établissement (projet social, projet éducatif, projet pédagogique) sera consultable au sein des micro-crèches.

 

Sakso -  Créé avec Wix.com - Photos non contractuelles